L O A D I N G
blog banner

de vraies offres d’emploi peuvent en cacher des fausses

de vraies offres d'emploi peuvent en cacher des fausses

Que faut-il pour détourner le service de publication d’offres d’emploi sur LinkedIn ? Pas grand-chose, à en croire un recruteur.

Google est-il en quête d’un nouveau patron ?

Une annonce dans ce sens a brièvement circulé la semaine dernière sur des portails de recherche d’emploi. Dont celui du groupe américain.

Cette offre avait à l’origine été publiée sur LinkedIn par le dénommé Michel Rijnders, un recruteur néerlandais sans lien avec Google.

L’intéressé s’est rendu compte qu’il était possible, pour n’importe quel membre du réseau social, de publier des annonces pour le compte de toute entreprise.
Ces annonces apparaissent aussi bien sur les pages des entreprises concernées que dans le moteur de recherche de LinkedIn.

Les pratiques de Jooble ont, dit-il, inspiré sa démarche.
Cet agrégateur a, toujours selon Michel Rijnders, pris l’habitude de publier des offres d’emploi qui semblent émaner des sociétés concernées. Il récupère, par ce biais, les données des postulants, qui croient s’adresser directement auxdites sociétés. La stratégie est mise en œuvre grâce à une option qui permet de rediriger les candidats vers une adresse web externe.

Aux dernières nouvelles, LinkedIn affirmait s’être saisi du problème. Son responsable sécurité évoque un « bug » autorisant la modification du nom d’une société sur une offre d’emploi déjà publiée.
Il n’est pas officiellement question, en revanche, de limiter à certains utilisateurs la mise en ligne d’annonces.

Michel Rijnders précise avoir pu poster ses fausses offres d’emploi sans payer. LinkedIn explique que le recruteur faisait partie d’un pilote destiné à permettre aux PME de bénéficier de quelques annonces gratuites.

Photo d’illustration © LinkedIn

Ссылка на источник

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *