L O A D I N G
blog banner

début du couvre-feu en France et nouvelles mesures de restriction en Europe

début du couvre-feu en France et nouvelles mesures de restriction en Europe

► Couvre-feu en Belgique

Le gouvernement belge a mis en place, samedi 17 octobre, un couvre-feu de minuit à 5 heures du matin, et tous les cafés et restaurants du pays devront fermer lundi 19 octobre pour au moins un mois.

« Semaine après semaine, les chiffres doublent, ils montent en flèche (…) c’est une hausse exponentielle », a justifié le premier ministre Alexander De Croo, alors que la Belgique est un des pays européens les plus endeuillés par la pandémie (plus de 10 300 morts).

→ GRAND FORMAT Covid-19 : face aux mesures de restriction, la lassitude des Européens

→ EXPLICATION Coronavirus : l’Europe affine sa stratégie de vaccination

► En Pologne, les grandes villes sont en « zone rouge »

Le premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki, a demandé à ces concitoyens de « rester chez eux » et de « travailler à distance ». De nouvelles restrictions sont entrées en vigueur à Varsovie et d’autres grandes villes, considérées à présent comme « zones rouges », avec notamment la fermeture de tous les collèges et lycées. Les restaurants doivent baisser leur rideau à 21 heures, les cérémonies de mariage sont interdites et le nombre de personnes admises dans les magasins, les transports publics et les offices religieux est désormais limité.

► En Italie, le port du masque est obligatoire à l’extérieur

En Lombardie, tous les bars et restaurants doivent désormais fermer à minuit, mais à partir de 18 heures, les cafés n’ont plus le droit de servir que les clients assis à une table. Toutes les activités sportives amateurs ont été suspendues et les visites sont interdites dans les résidences pour personnes âgées, sauf exceptions.

→ REPORTAGE. Covid-19, l’Italie mise sur les tests de détection rapides

En Campanie, les autorités régionales ont décidé de fermer les écoles et ont interdit les fêtes ainsi que les cortèges funèbres.

Le premier ministre Giuseppe Conte a déjà imposé, le 7 octobre, le port du masque à l’extérieur sur tout le territoire, sous peine d’une amende pouvant aller jusqu’à 1 000 €. Selon la presse italienne, le gouvernement envisagerait également d’instaurer un couvre-feu à partir de 22 heures.

► Les réunions sont interdites à Londres

Les autorités britanniques ont encore durci les restrictions, alors que le Royaume-Uni est le pays le plus endeuillé d’Europe (43 429 morts, 15 000 nouveaux cas vendredi 16 octobre). Dans l’ensemble de l’Angleterre (soit plus de 55 millions d’habitants) les réunions à six personnes (en intérieur comme en extérieur) sont interdites tandis que les bars doivent fermer à 22 heures.

Mais depuis samedi, les réunions en intérieur sont désormais interdites dans toute la région de Londres, et les pubs ne servant pas de repas sont fermés. À Manchester et à Liverpool, des mesures similaires sont envisagées.

En Irlande du Nord, pubs et restaurants ont fermé vendredi 16 octobre pour un mois et les vacances scolaires ont été prolongées.

« Les soignants ont besoin de repos et de salaires décents, pas de primes »

► Des villes bouclées en Espagne

Après Madrid, trois autres villes de la région de Castille-et-Leon, Palencia, Leon et Salamanque sont désormais en bouclage partiel, afin de freiner la progression de la pandémie. La mesure interdit d’en sortir de la ville et d’y entrer, sauf pour des raisons précises telles qu’aller travailler ou se faire soigner. En Catalogne, les bars et restaurants sont fermés depuis le 15 octobre, pour au moins 15 jours.

Le gouvernement régional de Cantabrie, dans le nord-ouest de l’Espagne, vient même d’appeler sa population, soit un demi-million d’habitants, à « s’autoconfiner » devant « le rebond important du nombre de cas ».

► En Allemagne, la justice retoque certaines mesures

La chancelière allemande, Angela Merkel a solennellement demandé, samedi 17 octobre, à ses concitoyens de réduire au maximum leurs relations sociales, les incitant même à rester à leur domicile.

→ Vie privée en Allemagne : les mentalités bousculées face au coronavirus

Mais les mesures de restriction font débat dans le pays. Le tribunal administratif de Berlin a annulé, vendredi 15 octobre, l’obligation imposée aux établissements de la capitale de fermer entre 23 heures et 6 heures. Dans le Bade-Wurtenberg, la justice a également retoqué les interdictions de séjour des visiteurs en provenance de zones à risque en Allemagne.

Le gouvernement a néanmoins établi une feuille de route listant de nouvelles restrictions, parmi lesquelles des fermetures nocturnes de bars et restaurants à partir d’un certain seuil de contaminations. Des villes comme Francfort ou Cologne ont déjà pris des mesures similaires.

Ссылка на источник

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *